• Madeleine

Marseille, l'enfer du cycliste ?


Cela faisait un petit moment que j'avais envie d'écrire cet article... Puisque je quitte bientôt Marseille, je pense qu'il est temps de faire le point sur un aspect fâcheux de cette ville que j'ai trouvée malgré tout très attachante.

Comme beaucoup de gens le savent, il est particulièrement difficile de se déplacer en voiture dans la cité phocéenne. La première fois que j'ai dû m'y aventurer, j'avais les mains moites crispées à mon volant... J'avais vraiment peur pour ma vie ! (Je ne vous raconterai pas mes galères pour avoir le permis, mais en gros je suis une conductrice novice et encore peu expérimentée.)

Et puis j'ai eu très vite envie de me déplacer à vélo. Marseille est tout de même la ville la plus ensoleillée de France, alors ce moyen de transport me paraissait particulièrement approprié, notamment pour me rendre au travail. Mais là j'ai bien vite déchanté... S'il est compliqué de conduire dans cette ville, pédaler est encore plus laborieux !

Premier constat : l'absence (ou presque) de pistes cyclables

Il est vrai qu'il y a des voies aménagées pour les vélos... mais franchement je me demande si ceux qui les ont conçues ont déjà fait de la bicyclette un seul jour dans leur vie ! Une des premières pistes cyclables que j'ai empruntées était celle du Prado : c'est en fait une partie du trottoir que tous les piétons ignorent... Ils ont vraiment l'air de se demander pourquoi un vélo vient les déranger dans leur déambulation. Pourtant la piste est bien démarquée par des bandes de chaque coté et il y a des dessins de vélos au sol. C'est clair non ? Pour aller aux Goudes il y a même une portion de piste cyclable à moitié sur la route et à moitié sur le trottoir. Grosse blague ! Je pense qu'on se moque un peu de nous là... Et je ne parle pas de toutes ces pistes qui s'arrêtent brutalement sans qu'on ne sache trop pourquoi...

Deuxième constat : à Marseille piste cyclable = place de parking

C'est bien connu, les places de parking coûtent cher ici et les locaux sont très créatifs pour en créer de nouvelles. Et oui, il n'est pas rare de voir une voiture ou un camion de livraison garé au beau milieu de la voie réservée aux cyclistes... Est-ce qu'on laisse nos vélo sur la route nous ? Non je ne crois pas... De plus ces obstacles gênant nous forcent à déboîter au milieu des automobilistes, ce qui peut s'avérer dangereux.

Troisième constat : les chauffeurs de bus détestent les cyclistes !!!


En raison de mes difficultés à circuler sur les pistes cyclables, j'ai voulu tenter la voie des bus (même si j'avais bien vu le panneau "Interdit aux vélos"). Mais grave erreur ! J'ai très vite compris que c'était la plus mauvaise des idées. J'ai juste failli finir sous un bus... Après m'avoir klaxonnée à plusieurs reprises, un chauffeur de la RTM a jugé bon de me doubler en me faisant une queue de poisson m'obligeant à me serrer contre le trottoir. Même si j'étais en tort à la base, j'ai quand même protesté, il aurait pu me tuer ! Bon, ça ne lui a fait ni chaud ni froid je crois...

Quatrième constat : pour les Marseillais, vélo = O.R.N.I. (Objet Roulant Non Identifié)

Dans la cité phocéenne on connait bien les voitures et les scooters mais alors les vélos... cela reste un grand mystère pour la plupart des gens ! Combien de fois des piétons marchant sur la piste cyclable m'ont regardée avec mépris quand je circulais simplement à l'endroit où j'étais sensée rouler ? Combien de fois je me suis faite klaxonner juste parce que j'étais sur la route ? On m'a souvent fait des signes pour me montrer que j'étais complètement folle, on s'est même arrêté pour me dire que c'était dangereux d'être là à vélo. "Oh mais t'y es fada ou quoi ?" comme ils disent ici. Un automobiliste m'a aussi demandé pourquoi je ne roulais pas sur la voie des bus parce que la route était interdite aux vélos selon lui...

Bref ils ne comprennent pas grand chose à cet engin à deux roues et sans moteur... Étant donné qu'il ne connaissent pas le code de la route pour les voitures (priorités, clignotants... tout ça on oublie !), imaginez leur ignorance en ce qui concerne les cycles !

Tout cela pour dire que Marseille c'est la ville du foot mais pas vraiment la ville du vélo. Même si leur cher stade s'appelle "Vélodrome", l'amour de la bicyclette y est encore peu présent. C'est bien dommage puisque cette métropole est l'une des plus embouteillées de France. Si les gens osaient utiliser un vélo pour leurs petits trajets, il y aurait beaucoup moins de problèmes ! Oui mais voilà, je crois que cela fait peur... Certains irréductibles continueront coûte que coûte à faire du vélotaf, mais ce n'est pas le cas de "Monsieur et Madame tout le monde". Pour arranger cela il faudrait un réel effort de la ville pour créer de VRAIES pistes cyclables et un centre interdit aux voitures. (Ouh la la qu'est-ce que j'ai dit ?!) De nouveaux aménagements voient le jour comme une piste rue Thiers récemment, et d'autres sont en projet... mais cela va prendre du temps, beaucoup de temps... À Marseille on n'est pas pressé, c'est le Sud, c'est comme ça !

Bon à part ça je vous aime bien les Marseillais et votre bonne humeur va me manquer ! Heureusement que certains "fadas" osent s'aventurer à bicyclette dans cette pagaille ! J'ai même de supers souvenirs à vélo dans cette ville et j'ai rencontré pas mal d'adeptes de la petite reine au final (ça manque de femmes par contre !). C'est là d'ailleurs que j'ai découvert le pignon fixe avec les Massilia Bastards. Je n'irais pas jusqu'à dire que Marseille est un enfer pour les cyclistes, elle a tout de même des côtés positifs. La région PACA est en fait un paradis du vélo, que ce soit sur le bitume ou sur la terre battue. "C'est tarpin bien !" Il y a la mer, la montagne, le soleil... que demander de plus ? Un peu moins de vent peut-être...

Plus sérieusement, j'espère juste que les mentalités vont évoluer en ce qui concerne le cyclisme ici, mais je garde espoir ! Dans une époque où l'on est de plus en plus préoccupés par la préservation de notre planète et par notre santé, le vélo constitue un moyen de déplacement idéal. Il ne pollue pas, il vous garantit des cuisses et des mollets en béton, et vous permettra d'oublier tous vos petits tracas du quotidien.

Route des Crêtes

#Marseille #travailleràvélo #vélotaf #pistecyclable

0 vue