• Madeileen

Voyager avec son vélo


Le cyclotourisme c'est bien, mais on ne peut pas forcément se déplacer tout le temps à vélo, d'où l'intérêt des autres moyens de transports pour compléter. Oui mais, est-que c'est toujours possible d'emmener son fidèle compagnon partout avec soi ?

J'ai récemment été confrontée à ce problème en rentrant de mon petit périple de Six-Fours à Lyon. Je vais donc vous détailler les options qui s'offrent à vous si vous voyagez en France avec votre vélo.

Option 1 : le train

Pour résumer, la SNCF offre toujours la possibilité de voyager avec son vélo. Il y aura par contre des différences selon les trains :

Le TER : sûrement le moyen le plus pratique et le moins cher, c'est tout simplement gratuit ! Les TER sont presque toujours équipés de compartiments spéciaux qui vous permettront d'accrocher votre chère bicyclette pendant la durée de votre trajet.

Le TGV : Si votre vélo est rangé dans un sac de transport (max. 120 x 90 cm), il sera considéré comme un bagage et cela n'entraînera aucun coût supplémentaire sur votre billet. Par contre, s'il n'est pas démonté, vous devrez régler un supplément de 10€. Attention, tous les TGV ne possèdent pas d'emplacement vélo !

INTERCITÉ : Pareil que pour les TGV. Le supplément varie entre 5 et 10€ si le vélo n'est pas démonté.

IDTGV : Vous pourrez transporter votre vélo uniquement dans une housse (max. 120 x 90 cm), il n'y a pas d'espace dédié. C'est gratuit tant que vous n'excédez pas 2 bagages (1 bagage à main + le vélo dans sa housse).

OUIGO : Vous pourrez transporter votre vélo uniquement dans une housse (max. 120 x 90 cm), il n'y a pas d'espace dédié. Le vélo sera considéré comme un bagage supplémentaire et vous devrez régler 5€ de plus sur votre billet.

Option 2 : le car

De plus en plus, on voit ce moyen de transport se développer. C'est souvent beaucoup moins coûteux que le train, encore faut-il connaître quelques règles pour le transport des vélos. Cela varie d'une compagnie à une autre :

FLIXBUS : Transporter sa bicyclette est tout-à-fait possible et coûtera dans tous les cas 9€. Certains cars de cette compagnie sont équipés de porte-vélos (5 en tout) qu'il faut réserver avec son billet pour vérifier s'il reste des places disponibles. Si ce n'est pas le cas, alors, le vélo sera considéré comme bagage volumineux et devra obligatoirement être rangé sans une housse.

OUIBUS : Cette compagnie autorise le transport de bagages volumineux si la somme des dimensions (L x H x P) n'excède pas 200 cm et le poids 20 kg. On en déduit alors que seuls les vélos pliables, vélos d'enfants, BMX, etc. sont autorisés. Il n'y a par contre pas de supplément.

ISILINES : Pareil que pour OUIBUS, sauf que la somme des dimensions (L x H x P) ne doit pas excéder 170 cm et le poids 20 kg.

Pour résumer, le bus ce n'est pas forcément pratique et le moyen de transport le plus simple reste le TER mais ce n'est pas toujours le moins coûteux...

Dans mon cas par exemple , pour un Lyon - Marseille, en TER j'aurais dû payer 49€ alors qu'en OUIGO, cela m'a coûté seulement 15€ (10€ pour le billet + 5€ pour le vélo) et le trajet était beaucoup plus rapide ! (J'ai acheté le sac 35€ sur Leboncoin et je sais qu'il me servira de nouveau).

Pour faire encore plus d'économies, j'ai même sorti le vélo de sa housse et je l'ai remonté sur le parvis de la gare Saint-Charles. Je suis ensuite rentrée jusqu'à Six-Fours en passant par le Col de La Gineste que je rêvais d'emprunter un jour (environ 60 km).

Il faut savoir par contre que les sacs de transports sont très encombrants ! Je peux vous dire que pour moi qui ai failli rater mon train j'ai dû courir et ça a été plutôt sportif ! En plus j'avais aussi rangé mes sacoches de bikepacking dans la housse (car maximum 2 bagages autorisés). J'ai eu droit a pas mal de regards interrogateurs et quelques questions sur ce que je pouvais bien transporter dans ce sac surdimensionné, mais je m'en suis bien sortie au final !

#vélo #voyage #sncf #bus #transportersonvélo #TGV #TER #OUIGO #Ouibus

0 vue